P1250778

Fin d'année 2015, je suis fatiguée, excédée, épuisée anormalement. Quelque chose ne va pas. Je le sais mais fermées mes paupières reposent. " something is broken". Je ne réagis pas, je me complais dans ce mal qui grignote chaque jour un peu plus ma vie.

LE 4 JANVIER 2016 l'horreur.

Je sors d'un rendez-vous médical,les jambes molles. Les propos, le regard de mon médecin me plongent dans l'univers de la maladie sans qu'aucun diagnostique soit encore établi. J'ai un rendez-vous en urgence l'après-midi même.

Je suis allongée et j'écoute le silence des blancs des radiologues, moments d'éternité. Ensuite, Ils s'affolent, veulent comparer d'anciens clichés.

Je lis la panique dans leurs yeux: un an avant aucune trace . Ce 4 janvier après-midi premier mot choc: biopsie!

7 janvier: souffrance

biopsie : 4! Je suis seule, je m 'emmène et me ramène seule à ce qui fut mon premier cauchemar éveillé.

14 JANVIER: l'attente et la glissade en enfer.

Je savais déjà que j'avais un cancer même si les médecins n'osaient encore prononcer ce mot. Ils attendaient les résultats des biopsies. Mais moi ce qui m'inquiétait le plus était de connaître le stade.

Les premiers m'ont annoncé qu'il était pris à temps: la bonne nouvelle dans l 'annonce! Que le cancer du sein se soignait très bien, ce qui est vrai au passage, deuxième bonne nouvelle. J'entra dans ce que j'appelais: un processus d 'acceptation.

La rencontre avec le chirurgien: moment de vérité.

Mon cancer n 'est pas un petit cancer, n'est pas pris à temps. Suspicion même du plus meurtrier: le cancer inflammatoire ( une pensée pour Régine).Un bon stade 3 et peut être même stade 4.

Allez c'est parti, tous les jours à l'hosto pour un méga tchek up. .....Opération prévue en urgence 10 jours plus tard

No man's land...........no man's land...................no man's land mais pas de métastase......YES l'espoir revient.

 

J'arrive la veille de mon opération à l'hopital mais avant, derniers exams dont cette fameuse irm...Je devais me présenter à la clinique sauf que...............

Le cancer a progressé, la tumeur est passée de 3 cm à tout le sein en 10 jours et visiblement ganglions en métastases....

 

En urgence, on appelle le chirurgien. Je me rends à son cabinet. Je revois encore ses yeux bleus arrondis, incrédules et tentant de cacher ses pensées.....

verdict: je ne suis plus opérable.....

 10 jours=  6 mois de vie 

 

les mots du guérisseur que j'ai consulté quelques jours auparavant raisonnent et s'entrechoquent: en quoi croyez-vous ? Parce que vous allez mourir.Je ne vais pas pouvoir vous ramener....